Contactez-nous
Nos belles histoires
LE BEYEL > Thomas Craipeau, restaurateur mais aussi éclusier

LE BEYEL > Thomas Craipeau, restaurateur mais aussi éclusier

ORIGNE – Mayenne

Thomas Craipeau a ouvert  Le Beyel en 2018 : restaurant, bar, épicerie, ateliers de cuisine et traiteur, à Origné, une commune de 450 habitants située entre Laval et Château-Gontier. Depuis, Thomas est aussi devenu éclusier !

D’où vous est venue cette idée ?

Thomas Craipeau : J’avais envie d’être en campagne. Originaire du Maine-et-Loire, je suis né au bord de la Mayenne qui coule aussi à Origné. Le lieu m’a plu. L’accueil et le soutien de l’équipe municipale ont été très important. J’ai repris le seul commerce du village : restaurant, bar, épicerie et traiteur.
Puis j’ai découvert, à 800m de mon local dans le village, la maison éclusière qui appartient au Département de Mayenne. Le Département souhaitait y réinstaller un restaurant à la condition de gérer également l’écluse.
Et voilà, maintenant je déménage mon activité 2 fois par an : l’été à l’écluse, le reste de l’année au village. L’été je m’entoure de 2 personnels saisonniers, l’hiver je travaille seul et j’anime aussi des ateliers de cuisine, je viens de là et j’aime beaucoup ça. C’est un vrai moment de partage et une manière de travailler en transparence. Lorsqu’on invite ses clients en cuisine, on ne peut pas tricher.

En quoi l’accompagnement par France Active Pays de la Loire a -t-il (ou non) facilité le financement de votre projet ?

Thomas Craipeau : La garantie du prêt par France Active Pays de la Loire était une condition des banques, qui étaient un peu frileuses. Au-delà de l’outil financier, j’ai bénéficié de vrais conseils et d’un suivi de mon activité.
Aujourd’hui encore je suis en contact avec Aurélie (ndlr conseillère France Active Pays de la Loire en Mayenne), qui est aussi inscrite dans les réseaux de la création, avec Initiative etc. C’est rassurant de savoir qu’ils sont là. Si je venais à rencontrer des problèmes, c’est vers eux que je me tournerai, pour une écoute et pour une orientation vers les personnes ou organismes qui pourraient m’aider.
Le vrai plus avec Aurélie, c’est lorsque nous nous sommes rencontrés, elle a cru dans le projet, elle était à fond dedans.

Avez-vous des projets  ?

Thomas Craipeau : Je suis très content de comment se déroulent les choses. Les réservations sont très bonnes. Les clients viennent des bassins de Laval et Château-Gontier mais il y a aussi des touristes. Beaucoup de gens empruntent le chemin de halage (à pied, à vélo, en bateau). Je dois souvent refuser du monde. Donc pour l’instant l’équilibre est trouvé. J’essaye de développer une offre culturelle pour la maison de l’écluse. J’organise déjà quelques concerts et à terme j’aimerai proposer une véritable offre culturelle.

Le Beyel – 53360 Origné

Propos recueillis en juillet 2019